ARMES MAINS NUES

 

Mains Nues (« Arme » Très Courte)

Lorsque les armes vous feront défaut, c’est probablement à coup de pieds et de poings que vous vous défendrez. La compétence Bagarre est aussi utilisée lorsque vous vous battez avec une arme improvisée ne ressemblant à aucune arme décrite.


Autre Utilisation

La compétence Bagarre permet de projeter des objets encombrants, divers et variés, comme une table ou une chaise dans la trogne de votre adversaire, pour ensuite vous précipiter sur lui dans le même Tour. Pour ce faire, vous ne devez pas être engagé dans un combat, c’est à dire pas en train de vous battre. Si c’est le cas, vous devez d’abord fuir le combat. Lorsque cette condition est remplie, envoyez l’objet de votre choix dans les pattes de votre adversaire avec un jet de bagarre en opposition avec son esquive. Votre réussite sera son malus pour sa prochaine attaque, jusqu’à un maximum de gêne de –15C. Cette action est considérée comme une action courte et est effectuée pendant la phase correspondante.


Autre Utilisation

Le lutteur peut aussi tenter d’immobiliser totalement son adversaire et pour une durée prolongée. Voyez le Combat au Corps à Corps pour plus de détails.


Nerf de bœuf (Arme Longue)

La trique est un moyen efficace pour donner de l’ardeur aux marins fainéants ou un peu lents. Ses coups ont l’avantage d’être douloureux sans être vraiment dangereux, encore que sur les vaisseaux de ligne Anglais, plus d’un homme ait trouvé la mort sous les coups de bâton ou de fouet pour une faute même légère.


Autre Utilisation

Un bon coup asséné derrière la nuque et vous êtes parti pour le pays des rêves. Il suffit pour cela de frapper son adversaire sur la tête, par surprise, et de lui infliger au moins deux niveaux de dommages.


Rapière (Arme Longue)

Elégante, maniable, rapide, la rapière est l’arme reine en combat. Elle s’adapte particulièrement bien aux besoins de l’Escrime et devient mortelle dans les mains d’un artiste du combat, dansant au bout de son bras, comme partie intégrante de son anatomie. La rapière est une arme rigide, à la lame effilée et légère qui n’a rien à envier au sabre, beaucoup plus brutal. L’utilisation de cette arme d’estoc nécessite plus d’adresse que de force pour la rendre mortelle. En effet, rien de tel qu’une lame entre les deux yeux pour refroidir un homme.


Escrime

Aucune arme ne s’adapte mieux à l’escrime que cette lame fine creusée de rigole pour aider le sang à s’écouler. La rapière est donc une arme d’escrime (Voyez « Escrime » dans le chapitre « Combat », pour plus de détails)


Sabre (Arme Longue)

A l’abordage, hurle Teach, glissant son sabre entre ses dents, une main sur la drisse de grand hunier et l’autre sur son pistolet. Qui n’a pas du pirate cette image du sabre d’abordage dans une main, un pistolet dans l’autre et un bandeau sur le front. Un sabre est une arme blanche à lame longue et large, à un seul tranchant et quelquefois légèrement recourbée, dont la garde recouvre et protège la main qui le porte.


Escrime

Le sabre est aussi, comme la rapière, une arme qui permet d’utiliser l’escrime, mais du fait de son poids important, il n’a pas toute la maniabilité requise. Se battre à l’escrime au sabre donne un malus de –2C en Escrime.


Tomahawk (Arme Longue)

Hache souvent de pierre et parfois d’acier, le tomahawk représente la rage du brave, qu’il enterre avec sa colère lorsque la violence n’a plus lieu d’être. Il est très rare qu’un Indien guidé par un désir de paix porte son tomahawk à la main. Alors s’il le brandit au-dessus de sa tête, soyez vigilant. Il n’a pas le tranchant affûté d’une hache, le grand Manitou manifeste sa colère en lui.

Armes_Blanches.html
Armes_a_feu.html